La ville du quart d'heure : voie à suivre ou mirage idéologique ?


Tout à quinze minutes de chez soi et pour tout le monde : c’est la promesse de la ville du quart d’heure. L’idée d’une ville apaisée par la vie en proximité qu’elle permet et écologique par la réduction des déplacements qui en découle a fait son chemin, et elle se retrouve aujourd’hui dans les débats médiatiques et les programmes politiques. Mais la révolution qu’elle propose est-elle vraiment réalisable ? Est-elle équitable ? Est-elle même souhaitable ? Carlos Moreno, le père de la ville du quart d’heure, et Pierre Veltz, qui en remet en cause les vertus, répondent à ces questions.

Article paru le 7 avril 2022  rédigé par Vincent Kaufmann sur le site du Forum Vies Mobiles, think tank de la mobilité, soutenu par SNCF.

A lire en cliquant sur le lien 

Près de 20 millions d’habitants de plus de 20 métropoles françaises vivent dans une rue… Et si demain, celle-ci devenait Rue Commune ? C'est le sujet porté par ce groupement associatif. Ce groupement explique qu'il existe deux façons de concevoir la ville résiliente : en partant « d’en haut », dans une logique de planification urbaine, ou au contraire « d’en bas », pour construire ensemble, en réunissant autour d'une même table décideurs publics et acteurs privés, professionnels de l'aménagement et usagers.

Partisans de cette seconde approche, ce groupement est convaincus que c’est dans les rues, premier bien commun des villes, que nous pourrons construire la ville post-Covid, post-voiture et post-carbone en faisant converger qualité environnementale et qualités urbaines.

Elle propose une synthèse

Un beau sujet de réflexion pour "60 Millions de Piétons"

 

 

Pic

Haut
Back to top