Des applis pour les trajets à pied ?


La marche tarde à bénéficier de l’essor numérique, à part quelques applications mesurant le nombre de pas. Il existe un réel enjeu, notamment de santé publique, pour favoriser le développement de GPS piéton peformant et pour faire face à des rivaux inattendus pour les trajets qui devraient se faire à pied, les micromobilités. Certes, les trottinettes électriques sont des objets ludiques, qui plaisent aux jeunes, notamment par leur côté high tech mais ils sont peu écologiques au sens large du terme.

Quels sont actuellement les GPS piétons à disposition et qu’elles sont leurs points forts et leurs points faibles ? Tout cela reste à évaluer par les utilisateurs eux-mêmes.

Bien sûr, on pense aussitôt à l’option piéton de Google maps ou de Waze, mais ces applications ont les mêmes défauts que leur fonction « vélo » ou « automobile ». Elles ignorent la réalité du réseau, donnant des itinéraires pas toujours très pertinents, notamment du point de la sécurité.

Ce constat est encore plus vrai pour le calcul des itinéraires à pied, qui souvent se calquent sur les itinéraires « voitures », plus longs, plus pollués et méconnaissant les cheminements propres aux piétons souvent plus courts et plus aérés. Ces applis ne tiennent pas compte ni des questions d’accessibilité en fonction des capacités du marcheur, ni de son besoin (est-il pressé, est-il un touriste, a-t-il besoin d’être à l’ombre, de s’assoir, … ? ). Elles méconnaissent la perméabilité piétonne des quartier.

Heureusement, de nouvelles applications semblent voir le jour, tel Street. Co.

Place à l’innovation numérique en faveur de la marche et du piéton.

Merci de nous faire part de votre expérience sur le sujet.

Pic

Haut
Back to top