30 km/h en ville


"60 millions de piétons" est très favorable à la baisse de la vitesse maximale autorisée en ville de 50 à 30 km/h. Cette mesure a pour effet d’apaiser la circulation des véhicules qu’ils soient motorisés ou non pour peu que certaines précautions dans sa mise en  oeuvre soient prises, notamment pour en avoir une réelle efficacité sur la sécurité des piétons.

Telle a été sa position prise lors de l'enquête publique menée par la ville de Paris au cours du mois de novembre 2020.

La Ville de Paris a en effet organisé une consultation en 2020. Cette mesure aurait, selon la Ville de Paris, des impacts positifs sur la sécurité des usagers et sur l’environnement.

Lire l'avis émis par "60 Millions de Piétons"

De nombreuses villes ont anticipées sur Paris et d'autres l'ont suivi.

La ville de Lyon annonce une réduction significative des accidents depuis son application en 2022.

Le choix réglementaire qui a été fait, au niveau national, a été de laisser la liberté à chaque maire de décider de limiter la vitesse à 30 km/h sur l'intégralité de sa commune.

Force est de reconnaitre qu'il se crée une dispartité sur notre territoire entre ville à 30 et ville à 50. Pour les usagers, principalement les automobilsites, il devient difficile de savoir qu'elle est la limitation impossable lorsque l'on passe d'une commune à l'autre.

C'est pourquoi "60 Millions de Piétons" demande, à l'Etat, d'étendre la limitation de vitesse à 30 km/h à toutes les agglomérations dans les meilleurs délais. L'association propose que soit adoptée la réglementation utilisée en Espagne depuis mai 2021, à savoir que la vitesse maximale est limité à 30 km/h sauf sur les chaussées à plusieurs voies où la vitesse est maintenue à 50 km/h. Cette mesure a une certaine logique si l'on considère que les chaussées en ville à deux voies par sens sont des voies structurantes.

Les résultats obtenus sont positifs. L'Espagne enregistre une baisse de l'accidentalité de l'ordre de 25%

Mise à jour : avril 2024

 

 

Pic

Haut
Back to top