Mettre au pas les trottinettes

Mettre au pas les trottinettes


La circulation et le stationnement des trottinettes sont devenues une plaie pour les piétons et pour une vie apaisée dans nos villes.

En quelques années, la trottinette électrique a envahi le paysage de nos rues et de l’espace public.

De nombreuses villes ont été rapidement séduites par ces engins, probablement parce qu’ils semblaient donner une certaine modernité à ces villes à l’affut de nouvelles mobilités a priori durables.

Rapidement, la coexistence avec le piéton a tourné aux conflits, se traduisant par des accidents plus ou moins graves, ce qui n’est pas étonnant tant le différentiel de vitesse est grand entre un brave piéton qui marche à moins de 4 km/h et ces engins qui peuvent atteindre la vitesse d’un cheval au galop.

Face à cette situation, il y avait urgence à règlementer ces engins qui ne figuraient pas au Code de la route. Ce fut fait avec le décret paru le 25 octobre 2019, complété par la loi du 28 décembre 2019.

Force est de constater que la circulation de ces engins reste un danger, la réglementation s’avérant insuffisante pour enrailler l’accidentalité croissante avec ces engins.

Le dernier en date survenu à Nice arrache le cœur. Le Maire de Nice demande qu’il y ait une législation qui impose, tous les engins motorisés à deux-roues, y compris les trottinettes, à être immatriculés et à utiliser la voie publique".

L’association partage entièrement le premier point. L’immatriculation est d’ailleurs obligatoire au Pays-Bas et permet la verbalisation. Sur le second point, la proposition revient à sortir ces engins des pistes cyclables avec l’inconvénient d’exposer cette fois leur conducteur face à la circulation général.

L’association propose d’autres mesures portant sur les trois facteurs de l’accidentalité : l’éducation, le véhicule et l’infrastructure avec notamment :

  •  Le relèvement à 16 ans de l’autorisation de conduire ces engins et détention de l’ASSR2
  • L’abaissement des vitesses autorisées et le bridage par les opérateurs
  • Une procédure d’autorisation d’ouverture d’un aménagement cyclable pour en contrôler la sécurité vis-à-vis des piétons (à l’instar de ce qui se fait pour les bâtiments ouvert au public)

Lire l'ensemble de nos mesures

 

 

Pic

Haut
Back to top