Adhérer

L'association nationale

Qui sommes-nous ?

L’association nationale « 60 Millions de Piétons » a été crée en 1959 et est une association non subventionnée et déclarée oeuvre d’intérêt général, les cotisations et/ou dons sont soumis au régime de la réduction fiscale.

Elle est dirigée par une équipe de bénévoles venant du juridique, de la fonction publique d'Etat et diverses autres professions :

  • Président et secrétaire général : Gérard FOUCAULT
  • Vice-Président délégué : Claude BIRENBAUM
  • Vice-Président / Porte-parole : Jean-Paul LECHEVALIER
  • Trésorier : Jean-Paul LECHEVALIER
  • Secrétaire général adjoint : D.....
  • Conseiller juridique (avocat) : Henri FABRE-LUCE
  • Conseiller sécurité routière : Christian MACHU
  • Conseiller aux affaires parisiennes : Laurent JEANNIN-NALTET
  • Maryvonne MATEU Présidente de la FCDE (Fédération des Circulations Douces en Essonne)
  • Serge BENISTY (avocat) Président de Cannes Piétons
  • Martine BIGOT (Collectif Piéton à Marseille)
  • René VERNAY Président de "Les Droits du Piéton en Gironde"
  • Gilles HUGUET Président par intérim de "Piétons 67"

Membre fondateur du « Collectif pour une France accessible » et de la cellule de coordination, (collectifpourunefranceaccessible.blogs.apf.asso.fr). Ce Collectif regroupe une trentaine d’associations liées aux personnes en situation de handicap et autres usagers de la voirie (personnes à mobilité réduite, déficients visuels et auditifs, personnes âgées, cyclistes…)

Membre fondateur du Collectif RasLeScoot contre les nuisances des deux-roues motorisés.

Nous ne sommes pas encore au Conseil National de la Sécurité Routière (CNSR), mais nous ne désespérons pas, voir onglet "dossier CNSR". Par contre, nous participons à la commission des usagers vulnérables de cette instance.

Dernière minute : nous allons bientôt intégrer le CNSR  (mandat 2020/2023).

L’association «60 Millions de Piétons» est membre de la FNAUT (Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports),  du Réseau Vivre Paris et de l'association Rue de l'Avenir !

Nous militons pour assurer la sécurité des piétons et assimilés, au sens de l’article R.412-34 du Code de la route.

Nous invitons les maires et les différentes collectivités territoriales (communes, communautés d’agglomérations, communautés de communes, Conseils départementaux) à tenir compte du code de la route et de la loi handicap de février 2005, dans leurs aménagements de voirie.

Adhérer ICI ou rendez-vous à l'onglet "Adhérer" pour paiement par carte bancaire ou virement bancaire

Consulter nos statuts au format PDF disponible à l'onglet "ADHERER".

Que font 60 Millions de Piétons ?

Des interventions auprès des autorités publiques :

60 Millions de Piétons aident les usagers du domaine public à formuler auprès des autorités des réclamations concernant l’insécurité ou l’inconfort de l’aménagement du domaine piétonnier (insuffisance de passages piétonniers, carence de la réglementation, dysfonctionnement de feux rouges, laxisme dans les chantiers de travaux publics gênant la circulation des piétons, faiblesse de la répression des infractions constatées sur les trottoirs et les passages piétons).

60 Millions de Piétons font pression auprès des autorités publiques pour que des aménagements ou des améliorations soient réalisées là où des usagers ont signalés des endroits inconfortables ou dangereux.

Une réclamation formulée par un simple citoyen a en effet bien peu de chance d’être entendue par les autorités publiques. Elle en a plus lorsque cette réclamation est formulée par une association structurée reconnue et persévérante.

La représentation des piétons :

60 Millions de Piétons s’efforcent d’avoir des représentants auprès des autorités publiques, municipales, départementales, régionales et nationales, ceci afin d’être les conseillers-partenaires des autorités publiques, dans les domaines qui concernent les piétons, et l’agrément de vivre dans la Cité.

60 Millions de Piétons participent aux réunions de concertation avec les Autorités Publiques, dans le cadre des consultations préalables aux décisions concernant la réglementation, l’aménagement urbain ou celui de la voirie. Ils ont également la volonté de promouvoir des actions de prévention pour améliorer la sécurité des déplacements à pied.

Nos propositions :

· Des « Plan marche » obligatoires, intégrés dans les plans de mobilité.

· La prise en compte des déplacements à pied dans les documents d’urbanisme et les projets d’aménagement.

· La nomination de référents (es) PIÉTON dans les quartiers ayant pour mission de développer une culture piétonne, d’être à l’écoute des plaintes des piétons et de les traiter, de solliciter des audits de sécurité des aménagements piétons à venir ou existants.

· La suppression des discontinuités des cheminements piétons et des effets de coupures dus aux grandes infrastructures (routes, voies ferrées et fluviales).

· La sanctuarisation des trottoirs bannissant le stationnement et la circulation des quatre et deux-roues motorisés y compris les vélos et les trottinettes.

· Le « confort des trottoirs » : trottoirs sans obstacles type poubelles ou extension de terrasse au profit d’assises, largeur suffisante pour se croiser, revêtement adhérent et uni, ...

· La prévention des accidents piétons par l’audit de sécurité des passages piétons, l’amélioration de l’éclairage des trottoirs, l’apaisement du trafic par la création de vraies zones de rencontres.

  • Autres mesures préconisées en consultant le PDF ci-dessous :

Bilan de l'accidentalité piétonne :

En 2016, on a dénombré 559 piétons tués sur la chaussée, soit + 19,4 % par rapport à 2015 (chiffres publiés le 26 juin 2017 par le Ministère de l'Intérieur), un sur deux était âgé de plus de 65 ans ! Les moins de 14 ans ne sont pas non plus épargnés, un sur quatre parmi les 4500 piétons hospitalisés.

Légère amélioration en 2017, 487 piétons ont été tués, 4439 blessés avec hospitalisation. Beaucoup d’améliorations doivent être apportées à la signalisation et à l’éclairage des passages protégés, à l’instar de la commune de Berry-Bouy près de Bourges (18), voir sur notre page Facebook le reportage de France bleu, à l’affichage lumineux aux carrefours, du temps restant à courir avant que les feux tricolores pour les automobilistes passent au vert, etc….

Bilan 2018 : 471 piétons tués et 9805 blessés (source ONISR Ministère de l'Intérieur).

Bilan 2019 : La baisse de la mortalité routière profite à tous les usagers sauf aux cyclistes

• La mortalité routière est en baisse pour les automobilistes, avec 1 621 décès (16 tués de moins). 

• La mortalité des deux-roues motorisés baisse également avec 747 décès (13 tués de moins), tout en restant élevée.

• La mortalité des camionneurs diminue avec 38 tués (6 tués de moins).

• Enfin, 472 piétons ont été tués sur les routes en 2019 (1 tué de plus).

• La mortalité des cyclistes augmente avec 184 tués (9 tués de plus).

• S’agissant des usagers d’engins de déplacements personnel (EDP), cette catégorie d’usagers est répartie utilisateurs d’engins non motorisés, considérés comme piétons, et ceux d’engins motorisés : 11 personnes sont décédées en 2019 (3 pour les EDP, inclus dans les 472 piétons tués, et 8 pour les EDPM).

Consultez les statistiques de l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR)